Télécharger le programme complet

  • Jeudi 17 octobre 20h

    « Musique de film! »

    Collaboration avec les concerts de midi d’Anvers
    • Intro : 20th century fox
    • J. Williams : Star Wars (Thème principal)
    • G. F. Haendel : Barry Lyndon (Sarabande)
    • G. F. Haendel : Dangerous Liaisons (Ombra mai fu)
    • W. A. Mozart : Amadeus (Rondo alla Turca)
    • W. A. Mozart : Out of Afrika
      (Concerto pour clarinette)
    • W. A. Mozart : Amadeus
      (Concerto pour piano no. 20)
    • F. Schubert : Barry Lyndon (Piano trio no.2)
    • F. Chopin : The Pianist (Nocturne en do# mineur)
    • C. Debussy : Twilight (Clair de lune)
    • D. Shostakovitch : Eyes Wide Shut
      (deuxième valse)
    • N. Rota : Godfather Vito's Waltz et Love theme
    • L. Bernstein : West side story « I feel pretty »
    • J. Williams : Schindler's list
    • E. Morricone : La Califfa, Cinema Paradiso (Se)
      The Mission et Once upon a time in the west
    • A. Piazzola : Oblivion
    • F. Sartori : Blades of glory (Time to say Goodbye)
    • H. Zimmer : Pirates of the Caribbean
    • Anne Cambier : Soprano
    • Luk Callens : Hautbois
    • Olivier Piguet : Violon
    • Johannes Burghoff : Violoncelle
    • Maiko Inoué : Piano
    • Xavier Wiliquet : Lumières et régie
  • Vendredi 18 octobre 20h

    « Soirée Jazz! »

    Compositions originales et improvisations
    • Pierre de Surgères trio :
    • Pierre de Surgères : Piano
    • Teun Verbruggen : Batterie
    • Félix Zurstrassen : Basse électrique
  • Samedi 19 octobre 20h

    « Schubert au summum »

    Collaboration avec les concerts de midi d’Anvers
    • Joseph Haydn (1732-1809)
      Quatuor à cordes ‘Lever de soleil’
      en Si b Majeur opus 76 no. 4
    • Franz Schubert (1797-1828)
      Quintette à cordes en Do Majeur opus 163/D956
    • Quatuor Ensor :
    • Eric Robberecht : Violon 1
    • Francis Reusens : Violon 2
    • Frans Vos : Alto
    • Steven Caeyers : Violoncelle
    • Johannes Burghoff : Violoncelle invité
  • Dimanche 20 octobre 11h30 et 15h

    Formule 2 concerts + lunch

    Concert 11h30 « Etoiles montantes »

    Collaboration avec la Chapelle Musicale Reine Élisabeth
    • S. Rachmaninov (1873-1943)
      Trio à clavier no. 1 en sol mineur
      ‘Élégiaque’
    • P. Tchaikovsky (1840-1893)
      Trio à clavier en la mineur Opus 50
      ‘À la mémoire d'un grand artiste’
    • Guillaume Vincent : Piano
    • Alexandre Pascal : Violon
    • Jérémy Garbarg : Violoncelle

    Lunch 13h

    Lunch festif au château!

    Concert 15h « Quintessence »

    • Enrique Granados (1867-1916)
      Quintette avec piano en sol mineur opus 49
    • W. Westerlinck (1945) (1945)
      ‘Spleen’ pour piano seul
    • Franz Schubert (1797-1828)
      Trio à cordes en Si bémol Majeur D 471
    • W. Westerlinck (1945) (1945)
      ‘Little Walz’ pour piano seul
    • Antonin Dvorak (1841-1904)
      Quintette avec piano en La Majeur opus 81

    • Vladyslava Luchenko : Violon 1
    • Olivier Piguet : Violon 2
    • Marc Sabbah : Alto
    • Johannes Burghoff : Violoncelle
    • Maiko Inoué : Piano
Johannes BURGHOFF

Passionné de musique de chambre, Johannes Burghoff s'est produit en tant que soliste et chambriste sur des scènes internationales telles que le Tonhalle de Zürich, Lincoln Center de New-York, Arts-Center de Séoul etc.

Issu d’une famille de musiciens, Johannes Burghoff fait ses études à Liège et à Strasbourg dans les classes de Marise Douin et de Marc Coppey.

Il fonde ensuite le trio Mistral, trio à clavier invité depuis à travers les différents continents, et fait partie du quatuor à cordes Prosperus4, de l'Ensemble Linea (France), de l'Ensemble Mendelssohn et est violoncelliste du Concert Olympique (Belgique), se produisant aux côtés de Maiko Inoue, Tatiana Samouil, Alissa Margulis, Philippe Graffin, Anne Cambier, Mario Caroli, Aldo Baerten, Marcio Carneiro, Olivier Piguet, Pablo Marquèz, Misha Besverkny, Diederik Suys, Tony Nys, Sheva Tehoval, Ning Kam et bien d’autres. Sa discographie comprends plus de 10 CD's (labels BMI, UT3-record etcs.) avec des œuvres de Beethoven, Bruch, Rachmaninov, Dvorak, Shostakovitch, Mozart...

Directeur artistique du « Festival International de musique à Jodoigne » (Belgique), Johannes Burghoff joue sur un violoncelle de Januarius Gagliano de 1733.

mail Johannes Burghoff

www.johannesburghoff.com

Steven CAEYERS

Reeds op 15-jarige leeftijd besliste Steven Caeyers om professioneel cellist te worden. Hij studeerde dan ook aan de kunsthumaniora te Brussel. Na een Eerste Prijs cello en kamermuziek aan het Koninklijk Muziekconservatorium te Brussel, trok hij naar het Brabants Conservatorium te Tilburg (NL) voor het solo-diploma bij prof. G.Schiffer, een eminent kwartetmusicus Aan het Koninklijk Muziekconservatorium te Antwerpen behaalde hij het Hoger Diploma kamermuziek Steven Caeyers is cellist bij het Ensor-strijkkwartet.
Als solist bij de “Beethoven academie” trad hij in heel Europa op met bekende solisten en dirigenten en verzorgde met dit ensemble radio, TV en cd-opnamen. Momenteel is hij cellist bij ‘Le Concert Olympique’. Steven Caeyers is tevens docent aan de kunsthumaniora te Brussel en aan het Stedelijk Conservatorium Leuven.

Luk CALLENS

Elève de Paul Beelaerts il obtient le diplôme supérieur de hautbois, les premiers prix de cor anglais, hautbois d'amour, musique de chambre, certificat pédagogique au Conservatoire Royal de Musique de Gand.

Il poursuit son enseignement pendant plusieurs années auprès de Paul Dombrecht, Derek Wickens et Heinz Holliger.

Professeur de hautbois il enseigne aux académies de Tielt et de Grammont.

Musicien d'orchestre. En tant que membre effectif de l'Opéra de Flandre et de l'orchestre du Théâtre Royal de la Monnaie, Luk Callens se produit également dans plusieurs orchestres et ensembles.

Musicien Free – Lance, il s'est produit avec la plupart des orchestre belges.
Il est régulièrement demandé pour déchiffrer des œuvres destinées à la télévision, à des films ou spots publicitaires.

Soliste, il a joué dans beaucoup de salles en Europe : Wigmore Hall à Londres, Bozar à Bruxelles, de nombreuses salles en Espagne, Majorque, ….avec au programme des concertos de Mozart, Bach, Vivaldi, Vaughan Williams, Albinoni, Lebrun, Bellini, Cimarosa, Haendel, Marcello, Corelli ….

En Musique de chambre, il collabora avec les pianistes Levente Kende, Sylvia Traey, Jan Gruithuyzen, Roberte Mamou, .. les quatuor à cordes Arriaga, Ensor, Spiegelkwartet, ainsi qu'avec d'autres merveilleux musiciens. Pendant plusieurs années il fut un des protagonistes du quatuor contemporain Cheops. Il s'associa aussi à des musiciens tels Koen De Cauter, Dick van der Harst, Jo Lemaire,…

Chanteur, il se joignit à l'ensemble Currende sous la direction de Eric Van Nevel et à la Chorale de la Cathédrale de Bruxelles. Il créa le cœur 'Antwerps Mannenkoor' et interpréta Blue Bird, musique de Michel Bisceglia.

Créateur artistique, il est le responsable de la programmation au 'Groote Witte Arend'. Il est directeur artistique des concerts de midi à Anvers, responsable du planning et de la programmation.

Fondateur de Catalpa Productions, un bureau 'd'organisation de manifestations culturelles'. Il récolta un grand succès lors de la production de l'Opéra 'The Lighthouse' de Sir Peter Maxwell Davies, ensuite dans les œuvres à thèmes : Marie-Antoinette, Napoléon, Nostradamus, Poëziereuzen, Male Vertelt,…avec la collaboration d'acteurs et régisseurs Ronny Lauwers, Michael Pas, Koen van Impe, Ramsey Nasser, Tom Van Bouwel, Kurt Defrancq, Carl Ridders…
Il organise des événements et des concerts pour le compte d'entreprises ou pour des clients privés.

Avec son épouse, Anne Cambier il fonde l'ensemble I Justiniani. Sous sa direction il donne régulièrement des concerts et réalise des enregistrements de musique pour les activités cinématographiques.

www.catalpaproductions.be

Anne CAMBIER

Professeur de chant à la School of Arts, le Conservatoire royal de Musique d’Anvers. Elle maîtrise de façon remarquable l’opéra, le lied et l’oratorio.

Premier Prix au Conservatoire Royal de Musique de Gand auprès de Zeger Vandersteene et de Paule Daloze, Anne Cambier se perfectionne auprès de Noelle Barker à la Guildhall School of Music and Drama de Londres. En même temps, elle participe à des masterclasses auprès de pédagogues aussi réputés que Suzanne Danco, Hugues Cuénod, Thomas Hampson, Graham Johnson et bien d’autres.

Lors de ce séjour à Londres, Anne Cambier interprète déjà plusieurs rôles dans de diverses compagnies d’opéra britanniques, et c’est à cette époque qu’elle collabore avec Les Arts Florissants, sous la direction de William Christie en France et dans le monde entier.

Elle a donné de nombreux concerts en Espagne, notamment avec l’ensemble baroque La Grande Chapelle, sous la direction d’Ángel Recasens, ainsi qu’avec l’ensemble baroque I Justiniani, créé à son initiative.

De retour au pays sa carrière prend son envol entre autres à la suite de sa prestation au Concours Reine Elisabeth 1996 (demi-finaliste). En effet, elle est sollicitée par la plupart des orchestres belges et travaille avec des chefs tels que C. Hogwood, A. Pappano, S. Ozawa, R. Goebel, P.Goodwin, P. Dombrecht, G. Octors, Frank Agsteribbe, D. Brossé...

1997 marque les débuts d’Anne Cambier à La Monnaie à Bruxelles, notamment dans Parsifal (A. Pappano), L’Orphée (Trisha Brown/R. Jacobs) avec des reprises à Aix-en-Provence, Londres, Paris et New York, Les Noces de Figaro (A. Pappano), La Rappresentatione di Anima e di Corpo (Jean Tubéry). Elle se produit également à l’Opera Vlaanderen. Elle y a chanté Karolka dans Jenůfa de Janáček, une production de Robert Carsen avec des reprises au Japon sous la direction de Seiji Ozawa et au Luxembourg, ainsi que Suorina dans La Strada de Luc Van Hove.

Engagée par le Muziektheater Transparant pour chanter des mélodies de Barber, elle est invitée pour le rôle-titre de Zaïde de Mozart, repris aux Festivals d’Édimbourg et de Covent Garden avec l’Academy of Ancient Music. Depuis, elle a connu un franc succès dans le rôle de Seleuce (Tolomeo-Händel) et d’Elisa dans Il Re Pastore de Mozart. À l’occasion de la Ruhrtriennale, elle incarne magnifiquement Papagena dans La Flûte enchantée, sous la direction de Marc Minkowski. Pour Lod Muziektheater de Gand, elle crée le cycle de lieder Boreas de Dominique Pauwels.

La soprano est régulièrement sollicitée par la Cour royale de Belgique, notamment lors d’un concert de Noël au Palais de Bruxelles et des noces du Prince Philippe et de la Princesse Mathilde, ainsi qu’à l’occasion des dix ans de règne du Roi Albert II et de la visite d’État de l’ancien couple royal au Portugal.

Elle se manifeste brillamment dans le répertoire baroque, où la souplesse de sa voix fait merveille. Elle se produit avec Musica Antiqua Köln, Les Agrémens, Il Fondamento, The Academy of Ancient Music, La Petite Bande, mais aussi avec son propre ensemble baroque, I Justiniani.

www.annecambier.be

Jérémy GARBARG

Jérémy Garbarg incarne la nouvelle génération du violoncelle français. Il est récompensé en 2013 du 1er Prix du Concours International Louis Rosoor (Bordeaux). Il a suivi les Master Class de Julien Chauvin en 2014 et en 2016 celles de Gary Hoffman. La même année il est lauréat du 3ème Prix et Prix du Public dans les concours internationaux Brahms (Autriche) et Viña del Mar (Chili). Avec le Trio Alda il remporte toujours en 2016, le 1er Prix du Concours Fnapec (Paris). Son jeu qualifié de “bouleversant et généreux” l’amène à se produire régulièrement en France et à l’étranger. Il est invité par le Centre de Musique de Chambre de Paris, l’Académie Seiji Ozawa (USA), les festivals de Prades-Casals (France), du Palazzetto Bru Zane (Venise), des Rencontres de Bélaye (France), des Grands Crus de Bourgogne, des Rencontres Franco-américaines, ou encore de l’Ysaÿe’s Knokke. Parmi ses projets, des concerts et enregistrements avec Vincent Mussat avec qui il forme le Duo Morgen, des concerts avec le Quatuor Lumos, François Salque, Michel Lethiec, …
Il joue sur un violoncelle de Frank Ravatin et un archet de François Peccatte et est sponsorisé par la Fondation Safran.
Depuis septembre 2018 Jérémy Garbarg est artiste en résidence à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth sous la direction de Gary Hoffman et Jeroen Reuling.

Pierre DE SURGÈRES

Le pianiste Pierre de Surgères est né en 1973 à Bruxelles où il passe son enfance. Il apprend les bases de la musique en autodidacte. Al'adolescence, il découvre la guitare et l'harmonie jazz. Après des études en Journalisme et Philosophie, il se tourne vers le piano au "Koninklijk Conservatorium Brussel" où il suit les cours de Diederick Wissels, Nathalie Loriers, Kris Defoort... Il obtient en 2006 un master en piano jazz.
Il a également suivi des masterclasses avec Anthony Braxton, Bert Joris, Toots Thielemans, Garett List, Stéphane Galland. Les cours avec John Taylor vont fortement influencer son jeu. Pierre de Surgères lance en 2003 un projet dédié à la musique de Gainsbourg : Visite à Gainsbourgh. Ensuite, il participe à plusieurs projets de jazz contemporain, Où cours-je et Babylone. Au début de l'année 2007, il prend part à des jams et rencontre de nombreux musiciens, dont Jonathan Butler, George Duke et Markus Miller.
Un autre tournant dans sa carrière sera son séjour à New-York en 2008, où il a eu l'occasion de rencontrer des jazzmen d’avant-garde américain: Tim Berne, Jim Black, Drew Gress, Ralph Alessi, Vijay Iyer, Tyshawn Sorey. A son retour, il monte un quintet Improvising Gang, ensemble avec Bo Van der Werf et Dré Pallemaerts, qui joue ses compositions où l’on retrouve des traces de jazz traditionnel, de free, de Mbase, et de musique contemporaine. En 2009, il participe à des projets de cinéma indépendant, et écrit plusieurs musiques de film. Actuellement, il se consacre à son nouveau projet Krysis avec Teun Verbruggen à la batterie et Félix Zurstrassen à la basse électrique.

Maiko INOUÉ

Passionnée par la musique de chambre, Maiko INOUE se consacre principalement au jeu d'ensemble. C'est pourquoi, elle a fondé en 2001 le Trio Mistral de musique de chambre. Avec ce trio, Maiko s'est produite entre autres au Japon, en Allemagne, en Belgique, en Italie, en Suisse, aux Pays-Bas et au Venezuela.

Le Trio est régulièrement l'invité à différents festivals, notamment «Musica» à Strasbourg, «Nuevo Mundo» au Venezuela et encore «Midis-Minimes» à Bruxelles.

Il a réalisé également un enregistrement et la diffusion en direct à la radio Suisse Romande «RSR Espace 2».

Le Trio Mistral continue de se perfectionner en suivant les masterclasses du trio Wanderer, du Fauré Quartett et du quatuor Benaïm. Il bénéficie des conseils de Gyula Stuller et Marcio Carneiro.

Maiko jouit d'une grande expérience dans l'accompagnement des chanteurs dans le répertoire du lied et de l'opéra.

Lors de ses concerts, son public éprouve souvent la même réaction : la clarté et le raffinement de son jeu au piano, conduit à un sentiment intérieur de bonheur.

Maiko est diplômée du College of Music d'Osaka, sa ville natale au Japon.

Elle intègre le cycle de spécialisation en piano au Conservatoire de Strasbourg (France) en 2001 et obtient le diplôme avec mention bien à l'unanimité en 2004 (professeur Amy Lin).

En 2006, elle obtient le diplôme de concert de musique de chambre à l'unanimité (professeurs Denis Dercourt et Armand Angster).

En 2005-2007, elle suit les cours de piano de Toomas Vana à la Hochschule für Musik de Karlsruhe (Allemagne) et y termine un Master en piano avec la plus haute distinction.

En 2007, elle rentre au Conservatoire Royal de Bruxelles pour l'agrégation d'enseignement et le master spécialisé en accompagnement dans la classe de Gilberte Boucher et Evgeni Moguilevsky.

En 2009, elle obtient le diplôme d'agrégation de l'enseignement secondaire supérieur.

Elle a été boursière de la communauté française de Belgique.

Elle a été finaliste du concours d'Izuka et du Kawai Music Competition au Japon.

Vous pourrez l'entendre prochainement au Festival International de Musique de chambre à Jodoigne (FIMJ) et aux concerts de midi à Anvers.

mail Maiko Inoué

site Trio Mistral

Vladyslava LUCHENKO

A l’âge de sept ans, Vladyslava Luchenko obtient une place au conservatoire Lysenko pour enfants surdoués où elle a étudié jusqu’en 2006. Après avoir remporté le 1er prix à un concours international, elle fait ses débuts de soliste à l’âge de 11 ans avec la Philharmonie de Kiev. En 2006, le Prof. Zakhar Bron l’accepte dans sa classe à la Haute école d’art de Zurich, puis elle poursuit ses études avec le Prof. Stephan Picard à la Hochschule für Musik Hanns Eisler à Berlin en 2012. Depuis 2014, elle se perfectionne à la Chapelle Musicale Reine Elizabeth en Belgique.
Vladyslava est violon solo de l’orchestre Bienne Soleure. Elle se produit en soliste entre autres avec l’Orchestre Nationale d’Ukraine, le Verbier Festival Orchestra, le Lucerne Symphony Orchestra, l’Orchestra Virtuosi Italiani, l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie et l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège, avec lequel son premier CD a été enregistré.
Elle joue avec un violon de Francesco Gobetti de 1710, prêté par une collection privée.

Alexandre PASCAL

Né d’une famille de musiciens, Alexandre Pascal termine actuellement ses études au Conservatoire National Supérieur de Paris avec Olivier Charlier. Alexandre débute très tôt l’étude du violon et du piano, après l’obtention des premiers prix de violon, formation musicale et musique de chambre, il se perfectionne au Pôle Supérieur de Paris avant d’intégrer le CNSMDP.
Alexandre a également étudié avec Maurizio Fuchs à Bloomington aux Etats-Unis et Villefavard, Michaela Martin en France, et reçu régulièrement les conseils attentifs avec son frère Aurélien du légendaire Janos Starker, à Paris à Bâle et Bloomington. Passionné et curieux, toujours dans une volonté d’approfondissement de ses connaissances pour mieux servir la musique, Alexandre est diplômé d’une licence de Musicologie, et a la chance d’étudier la direction d’orchestre dans laclasse de George Pehlivanian au conservatoire. Il s’est également produit très tôt en musique de chambre, en solo, ou alors avec le trio « PASCAL », qu’il fonde avec son père et son frère. Il se produit dans de nombreux Festivals tels que « Pireneos Classic » en Espagne, en Italie à « l’Amiata Piano Festival », à Prades au Festival « Pablo Casals », aux « Journées Maurice Ravel » à Montfort l’Amaury, à « l’académie Ravel » à Saint-Jean-de-Luz, au Festival « Tons Voisins» à Albi, en Norvège et Hollande notamment au « Festival de Schiermonnikoog », Festival Wagner à Genève, a la Salle Gaveau à Paris ou même à la Philharmonie de Paris, avec des musiciens tels que Hortense Cartier Bresson, Eric Le Sage, Svetlin Roussev, Pierre Fouchenneret, Philippe Graffin. Il a participé récemment à l’académie Osawa au Tanglewood Music Festival ainsi qu’au festival Berlioz de la côte Saint-André, et ses derniers voyages avec l’ensemble « Artie’s » ont pu le mener au Bahrein et en Inde.

Olivier PIGUET

D’origine suisse, Olivier Piguet reçoit ses premiers cours de violon à la Scola Cantorum à Paris, avant de retourner en Suisse pour travailler avec Anne Bauer et Karen Turpie. Quelques années plus tard, il choisit Londres pour compléter sa formation à la Guildhall School of Music avec Detlef Hahn, où il obtient « Bachelor » et « Master of Music » avec succès. Toujours dans la même ville, il étudie la musique baroque avec Micaela Comberti et l’improvisation classique avec David Dolan.

Puis il traverse l’océan Atlantique et s’installe à Bloomington. A l’Indiana University Jacobs School of Music (USA), il est l’élève de l’illustre pédagogue Maurizio Fuks. De retour en Suisse, Olivier termine ses études avec Lihay Bendayan et Gyula Stuller à Lausanne.

Pédagogue passionné, Olivier occupe un poste de professeur de violon au Conservatoire de musique neuchâtelois.

De grands pédagogues comme Jean-Jacques Kantorow, Ana Chumachenko, Igor Bezrodny, Igor Ozim, Sylvie Gazeau, Pavel Vernikov, Valery Gradow et Ivry Gitlis enrichissent son parcours.

Passionné par la musique de chambre, il partage la scène avec des artistes tels que Johannes Burghoff, Maiko Inoue, Alissa Margulis, Jan Dobrzelewski, Denitsa Kazakova, Arnaud Vallin, Gyula Stuller, Tatiana Samouil, le Trio de Mons.

En tant que soliste, en formations de musique de chambre, notamment avec le Trio Mistral, il joue régulièrement dans des festivals en Europe, en amérique latine et au Japon.

Olivier joue sur un violon Nicolo Gagliano (1755).

mail Olivier Piguet

site Trio Mistral

Francis REUSENS

Na muziekstudies aan de Stedelijke Academie voor Muziek, Woord en Dans te Lier, werd Francis Reusens op 16-jarige leeftijd laureaat van de nationale muziekwedstrijd ‘Pro Civitate’. Hij studeerde nadien aan het Koninklijk Vlaams Muziekconservatorium te Antwerpen, waar hij Hogere Diploma’s en de Meestergraad behaalde voor viool en kamermuziek. Naast de vele concerten met het Ensorkwartet treedt hij regelmatig op met o.a. het Ensemble Explorations Orkestervaring werd opgedaan in de Beethovenacademie en in het Collegium Instrumentale Brugensis. Francis Reusens was jarenlang concertmeester van het orkest van de historische St.-Pauluskerk te Antwerpen. Momenteel is hij violist bij ‘Le Concert Olympique’.
Francis Reusens is leraar viool en instrumentaal ensemble aan de Stedelijke Academie voor Muziek, Woord en Dans te Lier. Hij is docent kamermuziek en ‘literatuur van de viool’ aan het Koninklijk Vlaams muziekconservatorium te Antwerpen.

Eric ROBBERECHT

Eric Robberecht, est gradué du Koninklijk Conservatorium de Bruxelles, en 1980, et de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, en 1983. En 1983 il est engagé comme assistant konzertmeister au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles.
Dès le début, Il accompagne cette fonction d’une activité importante dans le domaine de la musique de chambre: en duo avec piano, en trio à clavier, en sextuor à cordes. Au sein de plusieurs ensembles spécialisées en musique contemporaine (entre autres l’ensemble “Musiques Nouvelles”), il se met volontairement au service de la création.
Avec le quatuor à cordes “Ensor”, dont il est actuellement le premier violon, il entreprend une intégrale remarquée des quatuors à cordes de Beethoven.
Eric est également professeur de musique de chambre au Koninklijk Conservatorium de Bruxelles, et participe aux activités de l’Aram depuis les débuts de l’association, en 1989.

Marc SABBAH

L’altiste Marc Sabbah, (né en 1988 à New York City) se produit en tant que soliste et au sein de diverses formations de musique de chambre. Depuis 2012, il est alto soliste au Belgian National Orchestra. Décrit comme ‘un magnifique musicien’ par le chef d’orchestre renommé Zubin Mehta, Marc est régulièrement invité en tant que premier alto au Philharmonic d’Israel. Depuis 2017 Marc enseigne au Conservatoire Royal de Mons comme professeur d’alto. Il rejoint régulièrement des orchestres Européens, notamment le Belgian National Orchestra, Casco Philharmonic, Symphonieorkest De Philharmonie Amsterdam, Hochreinisches Kammerorchester, ce qui lui permet de s’établir comme altiste reconnu de sa génération. Depuis 2016, il collabore avec la pianiste belge Eliane Reyes en formant le Duo Sabbah-Reyes. Un duo unique consacré à l’exploration du répertoire pour alto et piano.
Marc établit sa carrière comme jeune altiste proéminant par des concerts avec les Delft Chamber Music Festival, Utrecht Chamber Music Festival, Grachten Festival Amsterdam, ArteAmanti, Festival van Vlaanderen, Les Sons Intensifs en Belgique, et aux festivals Arcidosso et Les Nuits Romantiques en Italie. Il donne des masterclasses pour alto en association avec le ‘Dutch Viola Society’, le Athens State Orchestra, le Brussels Chamber Music Festival, ainsi que des récitals et des concerts de musique de chambre aux Pays-Bas, en Belgique, en France, en Israel ainsi qu’en Allemagne.
En 2016, Marc a remporté le 1er prix du concours “Rising Stars Grand Prix’ et le 1er prix du concours ‘1st Manhattan International Music Competition’ à New York, ce qui lui permit de jouer au Berlin Philharmonic Hall et donner un récital au Carnegie Hall de New York City. En 2013, il a remporté le 1er prix du «Amsterdam National viola Competition», les premiers prix au Concours des Arts de Moscou à Boston, 1er prix aux Académies et Concours International Horowitz à Kiev en Ukraine (2004) où il interpréta des concerti avec l'Orchestre d'Etat Ukrainien.
En 2011, Marc Sabbah a joué avec Ivry Gitlis au Festival de Verbier en Suisse. Il a également collaboré avec des artistes dont Pinchas Zuckerman, Nobuko Imai, Lawrence Power, Kim Kashkashian, violoncelliste baroque Anner Bijlsma et d’autres. En 2017 Ivry Gitlis qui assistait à un concert ou Marc interprétait le concerto de Leo Smit au Conservatoire Royal de Mons, le gratifia comme ‘le Paganini de l’alto’. En 2017 il a tourné avec l'Orchestre de Chambre des Pays-Bas (Nederlands Kamer Orkest) en Finlande dirigé par le violoniste Gordan Nikolic, avec lequel il fera par la suite des concerts au Concertgebouw d’Amsterdam.
Marc a commencé ses études de violon à l'âge de trois ans. Attiré par la chaleur du son et du jeu de sa sœur au violoncelle, il passe à l'alto à 11 ans. Il a fait ses études aux États-Unis à la Fiorello H. LaGuardia High School of Performing Arts et à la Juilliard School. Il poursuivit ses études supérieures au Conservatoire d’Amsterdam et obtint son diplôme «Cum Laude», en étudiant auprès de Sven Arne Tepl et Nobuko Imai. Marc joue sur un alto Leroy F. Geiger daté 1951 fabriqué à Chicago, USA

site Marc SABBAH

Teun VERBRUGGEN

Le batteur Teun Verbruggen a étudié au Koninklijke Coservatorium Brussel (diplôme en 1999) a eu cours avec Hans Van Oosterhout, Dré Pallemaerts et John Engels.
Il a gagné plusieurs concours de jazz entre 1999 et 2003 à Hoeilaart et à Avignon entre autres.
Collabore avec Alexi Tuomarila, Jef Neve trio, Pascal Schumacher, Mauro Pawlowski, Haarmen Fraanje trio, Bruno Vansina trio, Rakham, Josef Dumoulin, Kris Defoort.

Guillaume VINCENT

Guillaume Vincent est né en 1991 à Annecy. Il commence à étudier le piano 7 ans et à 13 ans il entre au CNSMD de Paris où il étudie avec Jacques Rouvier, Prisca Benoit, Jean-François Heisser et Marie-Josèphe Jude. A 18 ans il obtient un Master de piano et à 19 ans un diplôme de 3ème cycle d’Artiste-interprète. Il est lauréat du Prix Drouet-Bourgois en 2006 et 1er Prix au concours de Leipzig « Young Concerts Artists » en 2008. En 2009 il obtient le Prix de l’Académie Ravel, le Prix des Mélomanes de la Côté Sud à Saint-Jean de Luz, le 3ème Grand Prix au concours Long -Thibaud, le Prix de la SACEM, le Prix de la Fondation Lacroix et le Prix de l’ONF. En 2010, il est 1er Prix « Jeunes » du concours Adelia Alieva et 1er Prix « Professionnels » en 2016. Révélation classique de l’ADAMI en 2010, Prix Jeunes Talents en 2011, Prix de la Fondation Safran en 2012, lauréat 2013 de la Fondation d’entreprise de la Banque Populaire.Il est nommé en 2014 Révélation Soliste Instrumental aux Victoires de la Musique Classique.

Il s’est produit en soliste sur les scènes les plus prestigieuses à Tokyo, Londres, New York, Paris (Salle Pleyel, Salle Gaveau…), Budapest, Doha, Caracas, Téhéran, en Chine (Tianjin, Pékin) …En outre, il multiplie les collaborations avec l’Orchestre de la Radio de Francfort, les Orchestres Philharmoniques de Budapest, de Kanagawa, du Qatar, l’Ensemble orchestral de Kanazawa, les Orchestres Nationaux de Bordeaux, de Lille, du Capitole de Toulouse, l’Orchestre Lamoureux, les Orchestres Symphoniques Simón Bolívar et celui de la BBC, l’Orchestre de l’Alliance… Il a pu ainsi travailler avec des chefs tels que Marc Minkowski, Tugan Sokhiev, Seikyo Kim, Fayçal Karoui, Olari Elts, Joshua Dos Santos, Joshua Weilerstein, Mihhail Gerts, Pejman Memarzadeh. Parmi ses partenaires de musique de chambre, on peut citer Augustin Dumay, Renaud Capuçon, Lise Berthaud, Edgar Moreau, Jean-François Heisser, David Kadouch, Adam Laloum, Jonas Vitaud, Virgile Boutellis, Jérôme Pernoo, Alexandra Soumm, Deborah Nemtanu, Antoine Tamestit, Adrien Lamarca, Edgar Moreau, Yan Levionnois, Bruno Philippe, Ismaël Margain, Guillaume Bellom, Paul Meyer, Michel Lethiec, Sabine Devieilhe, Caroline Casadesus, l’Ensemble Initium, les quatuors Hermès, Arod, Ardeo, Zaïde, Varèse et le choeur Aedes. Il est également régulièrement invité par de nombreux festivals en France.

Son premier disque, consacré aux Préludes de Rachmaninov, est paru en 2012 chez Naïve. Le premier CD Warner Classics réalisé avec Camille et Julie Berthollet est Disque d’or 2015, un deuxième avec les mêmes artistes est paru en 2016 ainsi qu’un CD réalisé avec le violoniste Virgil Boutellis-Taft, « Entre Orient et Occident », sous le label Evidence Classics.
Depuis septembre 2018, Guillaume Vincent est artiste en résidence à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth sous la direction de Louis Lortie et Avedis Kouyoumdjian.

Frans VOS

Frans Vos studeerde aan de Koninklijke Muziekconservatoria van Brussel en Antwerpen en behaalde het Hoger diploma altviool (prof. Schiffer) en kamermuziek en de Eerste prijs voor viool, harmonie en muziekgeschiedenis.
Tijdens zijn conservatoriumjaren voltooide hij tevens de studies van Germaanse filologie aan de K.U. Leuven.
Zijn pedagogische bezigheden als docent aan het Lemmensinstituut te Leuven en het conservatorium te Mechelen worden geschraagd door veelvuldige concertoptredens. Frans Vos is altist bij ‘Exploration’ en ‘Ricercar’. Hij was lessenaaraanvoerder in het “Collegium Instrumentale Brugense” en de “Beethoven Academie’, en vervult momenteel die functie in het orkest ‘Anima Eterna’. Met deze orkesten verzorgde hij plaatopnames en concerteerde hij in binnen en buitenland.

Félix ZURSTRASSEN

Le bassiste Félix Zurstrassen est un des jeunes musiciens les plus demandés dans la jeune génération. Il a joué dans divers groupes, comme le Guillaume Vierset Quartet, Pierre de Surgères, LG Jazz Collective, 4 for Wings (avec le pianiste Igor Gehenot), etc...
Il s'est également produit à la tête de son propre trio, avec Nelson Veras et le batteur Antoine Pierre.

Quatuor Ensor

Le quatuor à cordes Ensor voit le jour en 1990. Après deux ans de preparations intense, le quatuor participe aux ‘Brahms-masterclasses’ à Anvers, où il est remarqué par le quatuor Melos de Stuttgart. Ces maîtres dans l’art du quatuor s’engagent d’emblée à accompagner les jeunes musiciens dans leur carrière. Ils les invitent à Stuttgart de même qu’à Blonay, en Suisse, dans leur cours international de quatuor à cordes. Par la suite, les quatre musiciens bénéficient des enseignements des quatuors américains Cleveland et Emerson.
En 1992, le quatuor Ensor reçoit le prix de musique chambre jef Alpaerts. En 1993, ils est lauréat du concours Orpheus visant à promouvoir la musique contemporaine. La même année, il sort son premier CD enregistrant le quatuor à cordes n° 1 de Henri Vieuxtemps en première mondiale ,et le quintette avec piano de César Franck en compagnie d’Eliane Rodrigues.
En 1994, le quatuor Ensor fait des dèbuts remarqués à la radio néerlandaise lors d’un concert enregistré aux Concertgebouw d’Amsterdam. En 1996, il est l’invité du Théâtre de la Ville à Paris, où il exécute le quatuor à cordes de E.Knapik dans le cadre d’une chorégraphie de Jan Fabre.En 1998 l’ensemble est invité à Bonn pour y donner un concert à la Beethovenhaus.
Le quatuor à cordes Ensor peut être dépeint comme un ensemble qui désire interpréter tout genre de musique: de la musique classique à la musique contemporaine. La participation de musiciens réputés (Roel Dieltiens, Frank Braley, Jean-Claude Van den Eynde, Walter Boeykens, Raphaella Smits…) joue un rôle déterminant dans l'organisation du programme."
Le Quatuor Ensor a déjà édité quelques CD : l’enregistrement d’un quatuor à cordes de Henri Vieuxtemps et du quintette avec piano de César Franck (avec la pianiste Eliane Rodriques) ont été favorablement accueillis. L’enregistrement « live » de deux quatuors de Beethoven entend souligner une affinité particulière avec ce compositeur.
En 2000, le quatuor à cordes Ensor fait une tournée aux Pays-Bas avec Hugo Claus. L’ensemble se produit également en Italie, Allemagne, Suisse...

ERIK ROBBERECHT, violon
FRANCIS REUSENS, violon
FRANS VOS, alto
STEVEN CAEYERS, violoncelle

site Quatuor Ensor

Pierre de Surgères trio

Le pianiste Pierre de Surgères présente ce projet, accompagné de Teun Verbruggen à la batterie et de Félix Zurstrassen à la basse électrique. Leur premier album Krysis sorti le 15 novembre 2013 a reçu un accueil très chaleureux du public et de la critique. Les morceaux composés par Pierre de Surgères pour cet album sont basés sur des concepts prédéfinis, la symétrie rythmique et mélodique, le dodécaphonisme et le hasard ; d'autres sont plus improvisés, mais toujours dans une recherche de groove.
La musique :
Ce groupe joue en public depuis 2008, d'abord avec Bo van der Werf et Alexandra Grimal ainsi que Nicolas Kummert et puis exclusivement en trio depuis 2010. Le répertoire est fait de compositions originales, qui s'articulent entre deux styles : le jazz moderne acoustique et un volet plus expérimental et avant-gardiste. Quelque part entre Brad Mehldau et Vijay Iyer, même si nous recherchons plutôt un son et une façon de s'exprimer très naturelle et directe dans la veine d'un Keith Jarrett. Les deux pôles qui permettent de s'orienter dans cette musique sont la composition et l'improvisation. J'aime écrire de la musique avec des contraintes telles que le dodécaphonisme, les modes de Messiaen, et des métriques prédéfinies, mais je sais aussi que ce qui touche le plus l'auditeur en jazz c'est l'émotion et le feeling. Et pour permettre aux musiciens d'exprimer ces émotions, j'essaie de trouver les formes qui le permettent.
La formule de trio piano basse batterie a cet avantage qu'on peut passer d'une structure très écrite à quelque chose de plus improvisé dans la continuité. C'est un de mes objectifs : rendre perméable la limite entre musique écrite et partie improvisée (solos). Nous avons enregistré quatorze titres dont une ballades un swing up tempos quelques morceaux aux mélodies venues de plutons avec des rythmes décalés, et enfin une série de morceaux plus directs plus simples qui font place à l'émotion.

Altistes
  • Daniel Rubenstein
  • Denis Dercourt
  • Diederik Suys
  • Frans Vos
  • Gergely Kota
  • Hélène Koerver
  • Marc Sabbah
  • Marc Tooten
  • Sander Geerts
  • Tine Janssens
  • Tony Nys
Bassonistes
  • Bart Snauwaert
Accordéonistes
  • Christophe Delporte
Chanteurs
  • Anne Cambier
  • Charlotte Wajnberg
  • Ruth Park
  • Sheva Tehoval
  • Yves Senn
Batterie
  • Teun Verbruggen
Basse électrique
  • Félix Zurstrassen
Clarinettistes
  • Geert Baeckelandt
  • Mathieu Roskam
Clavecinistes
  • Marie-Anne Dachy
Cornistes
  • Anthony Devriendt
Contrebassistes
  • Bruno Suys
Flûtistes
  • Aldo Baerten
  • Nozomi Kanda
  • Toshiyuki Shibata
Harpistes
  • Sophie Hallynck
Hautboïstes
  • Luk Callens
Pianistes
  • Aaron Wajnberg
  • Frédéric Rouel
  • Guillaume Vincent
  • Jonathan Fournel
  • Maiko Inoué
  • Michaël Mannes
  • Pierre de Surgères
  • Stéphane De May
Violoncellistes
  • Christine Lee
  • Jean Lou Loger
  • Johannes Burghoff
  • Jérémy Garbarg
  • Karel Steylaerts
  • Luc Tooten
  • Steven Caeyers
Violonistes
  • Adam Krzeszowiec
  • Alexandre Feye
  • Alexandre Pascal
  • Alissa Margulis
  • Anouk Lapaire
  • Camille Babut du Marès
  • Elisabeth Wybou
  • Eric Robberecht
  • Francis Reusens
  • Frédéric d'Ursel
  • Hildegarde Fesneau
  • Isabelle Chardon
  • Julien Eberhardt
  • Olivier Piguet
  • Orsalya Horvath
  • Pieter Jansen
  • Shirly Laub
  • Sophie Demoulin
  • Tatiana Samouïl
  • Veerle Houbraken
  • Vladyslava Luchenko

Tarif

Billet: € 20, prévente € 15
(billet 1 concert et une boisson offerte à la réception)

Abonnement en prévente: € 60
(billets 5 concerts et une boisson offerte à la réception)
(avec la formule du dimanche: € 12 de majoration)

Formule du dimanche 20 octobre
2 concerts + lunch festif: € 38

Ticket groupe de 4 personnes pour un seul concert € 50.00

Gratuit pour les enfants de -12 ans

Gratuit pour les élèves de l'école de musique de Jodoigne

Information

Le Chemin des Artistes

mail: reservation@fimj.be

tél: +32 488 351 642

IBAN: BE95 0688 9347 0158




à la Chapelle Notre-Dame du Marché

Grand'Place,  1370 Jodoigne

Cliquez le bouton 'FIMJ' sur la carte pour calculer votre itinéraire.